Normoscratch / Dorothée Arnaud /atelier créatif du parcours "Tout est dans tout"

Atelier mené par un invité au Signe, Dorothée Arnaud, designeuse interactive, spécialiste de la médiation avec le logiciel Scratch, basée à Paris. Pour les scolaires 9-12 ans et les enfants de 9-12 ans en dehors du temps scolaire sur réservation (atelier de deux demi-journées consécutives) dans le cadre du cycle dédié à la jeunesse "Les Petits Spécimens", opus 1 : "Tout est dans tout" qui a lieu du 08 février 2017 au 2 avril 2017.

Construire des histoires interactives comme autant de paysages mobiles et changeants

Durant deux jours, des enfants de 9 à 12 ans participent à deux demi-journées d'expérimentation mêlant l'apprentissage d'un langage de programmation et la manipulation de formes graphiques. Le logiciel open source Scratch fusionne avec les Normographes de Lucile Bataille pour créer un atelier singulier. Scratch, développé dans un laboratoire du MIT, permet grâce à des briques logicielles de construire des récits interactifs, des jeux, des dessins animés, des compositions sonores. Les Normographes, véritable boîtes à outil d'apprentissage de l'écriture et de la lecture, permet de manipuler les formes et les signes pour inventer son paysage sensible. Outils facilitant tous deux la transmission des savoirs, Scratch et Normographes ont permis d'expérimenter dans l'espace et sur l'écran une autre manière de fabriquer une histoire à partager. L'atelier Normoscratch est ainsi né d'une collaboration entre une artiste spécialiste en média design, Dorothée Arnaud ; une graphiste designer Lucile Bataille qui travaille sur la contribution du design à la transmission des connaissances et d'une personne ressource au Signe sur le rôle des nouvelles technologies dans les actions de médiations culturelles, Catherine di Sciullo.

Code + formes et signes + paysage

Ici se joue une aventure de création des formes autour du mot "PAYSAGE". C'est la rencontre entre le design et la programmation qui pousse à introduire dans la bibliothèque d'objets de Scratch les formes des Normographes vectorisées et numérisées. S'éloignant des objets classiques du logiciel, les enfants ont à leur portée la possibilité de jouer et de manipuler les objets géométriques de Lucile Bataille : patatoïdes, courbes, ronds, rectangles, ellipses ... Le mot "Paysage" est d'abord écrit au sol, à la craie, sur une grande estrade de bois, avec des Normographes géants, découpés au laser. Puis l'exercice est réitéré mais avec les mêmes formes à taille plus réduite, sur une grande table. On a disposé plus de formes encore : des formes plus sophistiquées : des lignes brisées en dentelle, des ronds échancrés, des carrés évidés ... comment alors écrire de nouveau le mot paysage ? On essaie, on tâtonne, on recommence ...

Différences échelles : de la table à l'écran

On passe des formes en bois aux formes numériques. Dorothée présente Scratch aux enfants et introduit les notions de boucles, tests, variables, briques algorithmiques. Très vite on reproduit à l'écran son mot PAYSAGE. La notion de boucle en programmation une passion chez Dorothée ! Les instructions sont maîtrisées peu à peu de façon intuitive. Scratch a été inventé pour faciliter l'apprentissage des bases de la programmation chez les enfants du cycle 1 à l'Université et depuis quelques années chez les adultes apprenants. Chaque action est visible à l'écran et est identifiée par des couleurs, des formes, des symboles. Le mot PAYSAGE prend forme : on joue, on s'amuse à perturber la lecture. Une fois le mot stabilisé, on le partage avec les autres. La première séance est terminée.

Du mot au récit animé / Des ressources à la rescousse

La deuxième demi-journée permet de mettre en mouvement contraint son mot Paysage : il faut défaire les formes pour créer un récit personnel. Lucile Bataille parle de sa vision du paysage. Elle fait les liens avec le parcours "Tout est dans tout". Des ressources croisées sont proposées pour titiller l'imagination : ouvrages, livres numériques interactifs, films. On pioche de nouveau dans la bibliothèque d'objets de Scratch. Un récit naît, des formes jaillissent, des boucles s'animent puis s'illustrent de touches sonores ... Peu à peu une histoire animée prend forme : titre, synopsis, images, couleurs, sons, rythme. Sur un écran de cinéma, on fait une projection de tous les projets et chaque enfant parle de la façon dont il a interprété la notion de paysage et ce qu'il a voulu raconter. Sur le web, les projets sont déposés pour partager.

Pour les scolaires (primaire-collège) et enfants hors temps scolaire - 9-12 ans sur réservation les 15 et 16 février 2017 • 14h30 — 16h30 • sur réservation à reservation@centrenationaldugraphisme.fr