QU’EST-CE QUE
LE GRAPHISME ? 


  • « Une typographie qui, par une distorsion arbitraire d’un design ou un excès de couleur, gĂŞne l’élaboration de l’image mentale Ă  communiquer, est une mauvaise typographie. Â»

    Beatrice Warde
  • « L’essence d’un projet, c’est l’harmonie parfaite entre l’esthĂ©tique, l’utile et le juste. Â» 

    Frank Lloyd Wright
  • « Le design graphique, finalement, sĂ©duit le spectateur et, comme l’objectif du designer est d’être persuasif ou, pour le moins, instructif, sa problĂ©matique est double : prĂ©voir les rĂ©actions du spectateur et rĂ©pondre Ă  ses propres critères esthĂ©tiques. Â» 

    Paul Rand
  •  "Quelle que soit l’information communiquĂ©e, (le design) doit reflĂ©ter, sur le plan Ă©thique et culturel, sa responsabilitĂ© envers la sociĂ©tĂ©."

    Josef MĂĽller-Brockmann
  •  Â« Chaque affiche est une expĂ©rience nouvelle Ă  tenter ou plutĂ´t, une nouvelle bataille Ă  livrer, Ă  gagner. »

    Cassandre


Le graphisme est une discipline artistique qui traduit visuellement une idĂ©e, un message ou des informations. Des Ă©lĂ©ments graphiques tels que des caractères typographiques, des formes, des couleurs, des photos, des dessins sont employĂ©s,  combinĂ©s et mis en forme pour composer un ensemble qui crĂ©e du sens. Ainsi, on rencontre le graphisme partout: une affiche annonce un Ă©vĂ©nement, dĂ©fend une idĂ©e dans l’espace public. La mise en page d’un livre, d’un journal hiĂ©rarchise et organise les contenus pour une lecture plus aisĂ©e, plus juste. Le dessin d’un caractère typographique agit sensiblement sur la qualitĂ© de l’expĂ©rience lecture d’un texte. La structure d’une page web guide le regard de l’utilisateur et le dĂ©place vers des contenus Ă  mettre en valeur. La signalĂ©tique d’un lieu public aide l’utilisateur Ă  s’y repĂ©rer, sans avoir besoin de connaĂ®tre la langue ou le lieu. L’identitĂ© visuelle d’une organisation, d’une marque, facilite la reconnaissance de cette dernière en un coup d’œil.C’est une discipline qui nĂ©cessite de la crĂ©ativitĂ©, une base solide en sĂ©miologie (science qui Ă©tudie les systèmes de communication par signes), de la rigueur, la connaissance ou pratique de techniques d’impression et de codage et un sens de l’écoute  afin de pouvoir accompagner la crĂ©ation du support visuel depuis l’expression du besoin de ce dernier, en passant par la crĂ©ation et jusqu’à la production. La notion de contexte y est omniprĂ©sente car le rĂ©sultat est fortement conditionnĂ© par la cible Ă  atteindre, le budget ainsi que d’autres facteurs plus « graphiques » comme la typographie, les couleurs, les dimensions, etc.Le graphisme Ă©volue en fonction du dĂ©veloppement des nouvelles techniques d'impression et de diffusion. Au dĂ©but du XXe siècle, la production graphique a suivi et soutenu le dĂ©veloppement de la production industrielle: rĂ©clame sur des affiches, dĂ©veloppement de la presse, Ă©mergence du livre de poche, etc. Au cours du XXe, les avancĂ©es technologiques n'ont cessĂ© d'Ă©largir et de faciliter le traitement des images et du texte. Avec l'avènement du numĂ©rique, le graphisme s'est aussi dĂ©veloppĂ© sur des supports dĂ©matĂ©rialisĂ©s de toutes tailles, comme les ordinateurs et les tĂ©lĂ©phones portables, qui permettent ainsi d'explorer la question du mouvement, de la profondeur, ou de traduire des donnĂ©es instantanĂ©es.