QU’EST-CE QUE
LE GRAPHISME ? 


  •  Â« Chaque affiche est une expĂ©rience nouvelle Ă  tenter ou plutĂ´t, une nouvelle bataille Ă  livrer, Ă  gagner. »

    Cassandre
  • « Une typographie qui, par une distorsion arbitraire d’un design ou un excès de couleur, gĂŞne l’élaboration de l’image mentale Ă  communiquer, est une mauvaise typographie. Â»

    Beatrice Warde
  • « Le design graphique, finalement, sĂ©duit le spectateur et, comme l’objectif du designer est d’être persuasif ou, pour le moins, instructif, sa problĂ©matique est double : prĂ©voir les rĂ©actions du spectateur et rĂ©pondre Ă  ses propres critères esthĂ©tiques. Â» 

    Paul Rand
  • « Le design graphique sauvera notre monde… juste après le rock’n’roll. »

    David Carson
  • « C’est en faisant des erreurs que l’on apprend et que l’on se dĂ©veloppe. Il faut ĂŞtre mauvais pour devenir bon. »

    Paula Scher

Le graphisme est une discipline artistique dont la fonction est de reprĂ©senter visuellement une idĂ©e, un message, des informations... afin de susciter une rĂ©action. Des Ă©lĂ©ments graphiques tels que des caractères typographiques, des formes, des couleurs, des photos, des dessins sont employĂ©s,  combinĂ©s et mis en forme pour composer un ensemble qui crĂ©e du sens. 

Ainsi, on rencontre le graphisme partout : Une affiche annonce un Ă©vĂ©nement, dĂ©fend une idĂ©e dans l’espace publicLa mise en page d’un livre, d’un journal hiĂ©rarchise et organise les contenus pour une lecture plus aisĂ©e, plus juste. Le dessin d’un caractère typographique agit sensiblement sur la qualitĂ© de l’expĂ©rience lecture d’un texte. La structure d’une page web guide le regard de l’utilisateur et le dĂ©place vers des contenus Ă  mettre en valeur. La signalĂ©tique d’un lieu public aide l’utilisateur Ă  s’y repĂ©rer, sans avoir besoin de connaĂ®tre la langue ou le lieu. L’identitĂ© visuelle d’une organisation, d’une marque, facilite la reconnaissance de cette dernière en un coup d’œil.

C’est une discipline qui nĂ©cessite de la crĂ©ativitĂ©, une base solide en sĂ©miologie ( science qui Ă©tudie les systèmes de communication par signes), de la rigueur, la connaissance ou pratique de techniques d’impression et de codage et un sens de l’écoute  afin de pouvoir accompagner la crĂ©ation du support visuel depuis l’expression du besoin de ce dernier, en passant par la crĂ©ation et jusqu’à la production. 

La notion de contrainte y est omniprĂ©sente car le rĂ©sultat est fortement conditionnĂ© par la cible Ă  atteindre, le budget ainsi que d’autres facteurs plus « graphiques Â» comme la typographie, les couleurs, les dimensions, etc.

La discipline Ă©volue en fonction du dĂ©veloppement des nouvelles techniques d'impression et de diffusion. Au dĂ©but du XXe siècle, la production graphique a suivi et soutenu le dĂ©veloppement de la production industrielle: rĂ©clame sur des affiches, dĂ©veloppement de la presse, Ă©mergence du livre de poche, etc. 

Au cours du XXe, les avancĂ©es technologiques n'ont cessĂ© d'Ă©largir et de faciliter le traitement des images et du texte. Avec l'avènement du numĂ©rique, le graphisme s'est aussi dĂ©veloppĂ© sur des supports dĂ©matĂ©rialisĂ©s de toutes tailles, comme les ordinateurs et les tĂ©lĂ©phones portables, qui permettent ainsi d'explorer la question du mouvement et de la profondeur. 

Il est maintenant possible d'animer des images, de parcourir l'espace potentiellement infini d'un site web, sans parler des possibilités de la réalité augmentée.Le graphisme est devenu incontournable pour les industriels, les organisations culturelles, les gouvernements, et tous ceux qui souhaitent augmenter leur visibilité, montrer leur singularité dans un monde saturé.

GRAPHISME OU
DESIGN GRAPHIQUE ?


Les deux expressions peuvent être utilisées, elles désignent la même chose et même chez les professionnels, peu de personnes s'attardent sur la différence. Cependant, il y a quand même une nuance qui peut permettre d'expliquer pourquoi la seconde est de plus en plus employée.

Le graphisme d'une forme c'est son aspect, celui-ci peut varier mĂŞme si ce qui est reprĂ©sentĂ© ne change pas. La manière que vous avez d'Ă©crire, votre graphie, est diffĂ©rente de votre voisin, mĂŞme si vous tracez la mĂŞme lettre. Le graphisme c'est donc l'aspect d'une affiche, d'un livre, d'un site, on dit aussi « son univers graphique Â».  

L'expression « design-graphique Â» permet de replacer ce travail  dans un processus de crĂ©ation. Le but du design est d'amĂ©liorer, de faciliter l'usage de quelque chose. Il doit prendre en compte des considĂ©rations esthĂ©tiques, mais aussi, fonctionnelles, techniques, environnementales, Ă©conomiques, sociales, politiques, voire philosophiques. Le designer-graphique peut crĂ©er des ateliers pour faire faire des images, il peut entamer un travail de recherche sur les moyens de limiter son impact Ă©cologique (en essayant de travailler avec des encres naturelles, en modifiant ses visuels pour qu'ils nĂ©cessitent moins d'encre), etc. Ce qui est produit (l'affiche, le livre) n'est donc plus l'alpha et l'omĂ©ga du travail du designer-graphique. Enfin, avec le dĂ©veloppement du numĂ©rique, designers, designers-graphiques, techniciens, programmeurs, doivent tous travailler sur de nouveaux usages, de nouvelles manières de naviguer, de nouveaux supports de communication (affiche animĂ©e par exemple) utilisables et dĂ©sirables. L'expression « design-graphique Â» met donc davantage en valeur le travail de rĂ©flexion, de concertation, de conception et la prise en compte des contraintes techniques en amont et dans la rĂ©alisation du projet.