La Fabrique des caractĂšres - Biennale 

Exposition
24.05.23 AU
15.07.23


Ancienne Ă©cole Sainte-Marie

Tous publics

Directrices de l’Atelier Baudelaire mais aussi mĂšres et fĂ©ministes, Camille Baudelaire et Olivia Grandperrin s’interrogent au quotidien sur les dĂ©terminismes du genre.

Le croisement de leurs expĂ©riences en tant que designer graphique et en tant que parents a motivĂ© leur besoin de questionner le rĂŽle des jeux et des jouets de grande distribution dans la participation Ă  la construction d’identitĂ©s genrĂ©es. Si, pour la plupart des parents, les jouets rĂ©pondent Ă  une activitĂ© naturelle, les objets proposĂ©s sur le marchĂ© de la grande distribution sont pourtant Ă  l’origine de catĂ©gories de pensĂ©es sexuĂ©es. 

De nombreuses Ă©tudes sociologiques pointent d’ailleurs le fait que les jouets de grande consommation contribuent massivement Ă  la stigmatisation des activitĂ©s et des centres d’intĂ©rĂȘts selon le sexe des enfants. Pour autant, il est encore difficile d’affirmer qu’une Ă©volution vers une porositĂ© des activitĂ©s entre le genre masculin et fĂ©minin ; une diffĂ©rence notable entre les activitĂ©s et compĂ©tences dĂ©veloppĂ©es par les hommes et celles dĂ©veloppĂ©es par les femmes et d’ailleurs toujours statistiquement prouvĂ©e Ă  l’heure actuelle. 

Partant du principe que le choix des centres d’intĂ©rĂȘts et des activitĂ©s professionnelles est encore largement conditionnĂ© par le genre, l’Atelier Baudelaire s’est saisi de la thĂšse suivante :  Le marketing des marques et des enseignes de distribution Ă  destination des enfants a-t-il une responsabilitĂ© dans cette dichotomie dĂ©terministe ?

RĂ©sultant d’ une sĂ©rie d’ateliers de recherches autour des Ă©lĂ©ments graphiques composants un corpus de jouets disponibles en grande distribution initiĂ©s en 2018,  Le Petit Monde [des filles] et l’Univers [des garçons] invite les visiteurs et visiteuses Ă  s’interroger sur le sens que peuvent porter les signes, les couleurs, les matiĂšres et les mots diffusĂ©s par le marketing de l’industrie du jouet et de la mode pour enfants et sur les stĂ©rĂ©otypes de genre qu’ils induisent. 

Pour rĂ©aliser cette exposition, aprĂšs une importante collecte de donnĂ©es issues de recherches Google, d’études des rayons de supermarchĂ©s, d’analyse de catalogues de jouets ou encore d’entretiens, les recherches se sont portĂ©es sur l’étude de la couleur des jouets d’une part, du design graphique des marques et leurs outils sĂ©mantiques d’autre part.  

C’est donc le fruit d’une riche expĂ©rience de terrain que l’Atelier Baudelaire interprĂšte visuellement dans l’exposition Fabrique de caractĂšres. L’objet data-sculptural devient ici Ă  la fois un outil de lecture du monde contemporain et un support de mĂ©diation alternatif et novateur, permettant de mettre en lumiĂšre les problĂ©matiques Ă©voquĂ©es. 

S’agissant avant tout de la reprĂ©sentation graphique d’un regard de designer sur du design de grande distribution, cette exposition questionne Ă©galement l’objectivitĂ© de la donnĂ©e scientifique Ă  travers la subjectivitĂ© de ses transcriptions graphiques. 

Cette exposition a été sélectionné par la commission mécénat de la Fondation des Artistes qui lui a apporté son soutien.