• Revue
  • published on June 6, 2024
  • LSD — Le Signe Design Revue n°2

  • A typographic issue

  • texts
  • Catherine Guiral
  • Jean-Noël Lafargue
  • préface
  • Jean-Michel Géridan
  • graphic conception
  • officeabc
  • Français
  • Anglais
  • 10 × 19 cm
  • 224 pp.
  • 978-2-9572044-1-0
  • 12 €

Ouvrir ce second numéro le Signe Design sur la question typographique au prétexte de l’exposition dédiée au travail de Jean-François Rey était une évidence. Il s’agissait de sensibiliser à la condition des dessinateurs de polices de caractères, de traiter de d’évolution d’une pratique, de discontinuité technologique. Exposition historique, dans la mesure où était signifié un historique de l’histoire de l’imprimé, des caractères mobiles, de la chaine de production, des acteurs qui la compose. Nombres d’angles et de prétextes aux regards des productions des créateurs et créatrices ont pu être saisis, et c’est vers une forme que l’on peut entendre de modeste ou populaire, à savoir la bande dessinée que nous avons établi notre choix. En imaginant cette exposition, et l’invitation faite, nous avions en tête la pertinence du choix d’un dessinateur de caractères typographiques qui aura dédié prêt de deux décennies de son activité à suivre avec une régularité qui honore ses commanditaires, un nombre certain d’autrices et d’auteurs. Nous penserons à Robert Crumb, Charles Burns, Jacques Martin, Marion Montaigne, Dorothée de Monfreid… 

Le lecteur de l’exposition aura vu que nous traitions dans un même élan du dessin, comme création de l’esprit, et des enjeux de la traduction, de la translation de formes visuelles divergentes d’une langue à l’autre. Car l’un des aspects remarquable des productions de Jean-François Rey est l’usage par-delà nos frontières, et de la langue, des caractères numérisés qu’il édite. Comment un objet aussi équilibré qui est la planche, la double page, dans son rapport du texte et de l’image résiste-t-il à la traduction d’une langue à l’autre? Comment certaines onomatopées, pensées tels des éléments de construction d’une vignette, d’une page, doivent être adaptées par la langue et donc par sculpturalité de la lettre? Comment, un sens de lecture qui peut être inversé, influe la composition et son sens de lecture? Comment présenter des œuvres qui par définition sont des multiples? Comment porter à la vue des objets que l’on retrouve dans l’espace de l’intime - mais qui peuvent s’échanger de main à main - dans un espace collectif, destinés à être appréhendé, sous contrainte de gestes barrières? Comment traiter du vernaculaire et de la communauté élargie d’usage? 

Si nous n’avons pas résolu par l’exposition toutes les hypothèses qui l’auront traversé, ce présent numéro permet de s’attarder posément, et de façon élargie et connexe, sur un nombre certain de questionnement relatif à l’usage, la destination, l’expérimentation, la médiation, la médiatisation, la recherche et le développement, la construction historicisée - artificielle, naïve, ou mensongère - de jalons, l’irruption du politique.

À propos

La revue LSD — Le Signe Design est une revue s’adossant à la programmation du Signe, Centre National du Graphisme. 

Cet accompagnement du programme des expositions par une revue souligne le souci du Signe à nourrir le débat critique sur le design graphique, de par de sa direction artistique mais aussi, son ouverture aux sciences des points d’observation et d’analyses contextuelles.

La création de cette revue répond à une ambition de positionnement des enjeux contemporains du design graphique, dans une pensée critique des écritures, des postures de designers et des champs investis. 

La trame éditoriale de LSD se dessine par l'énoncé d'un contexte, d'un sujet — d'une notion partagée d'ordre technique — d'une notion périphérique — d'un cas d'étude. 

Par le prétexte de l'exposition, la revue convie des historiens, auteurs et critiques du graphisme, mais aussi des disciplines avec lesquelles le design partage et souligne les préoccupations de la société, afin d'illustrer un propos comme fait de transversalités, inhérentes aux sciences humaines, sociales et politiques.

close